Netflix Séries TV

Séries TV, pourquoi les parents sont accros

Quand on me demande quel est mon moment favori de la journée, j’aimerais dire qu’il s’agit de chaque matin, de cette chance d’assister au réveil de mes petits chérubins, de voir leurs petites bouilles à bisous à peine éveillées. De la mignonnerie en barre, à croquer ! Mais je vais être honnête et vous dire qu’il s’agit plutôt du moment où ils se couchent (Ouuuh la mauvaise). Là, s’installe un silence délectable, puis l’un ou l’autre énonce la petite phrase magique : « Chéri(e), on met la série ! » Oh yeaaaah. Arborée de mon plus doux plaid, bien calés dans le canapé, nous voilà prêts pour un pur moment de lâcher-prise ! Je te le dis sans détour, on est accro (mais on se soigne). Ce même discours m’est compté par bon nombre d’honnêtes gens. Tous drogués de séries ? C’est parti pour une thérapie de comptoir et une bonne dose de second degré !

Avant Netflix, j’avais une vie après 21h

Un jour, le déroulé de mes soirées a basculé. Ce jour, j’ai succombé à l’offre d’essai de Netflix. 1 mois gratuit, pourquoi pas ? Et c’est à ce moment précis que le monde de la procrastination m’a ouvert ses portes, avec des milliers de séries à portée de clic et tellement d’émotions en perspectives. Oui, je parle bien d’émotions car je vis les films et séries que je regarde avec la larme et le rire facile (même les dessins animés). Dès qu’une scène est un peu triste, 3 paires d’yeux scrutent les miens pour savoir si je pleure. Et, je te le dis, Ils ne se gênent pas pour se gausser de ma sensibilité. Bref, avec Monsieur, nous furent happés et hypnotisés par ses montagnes de contenus dès les premiers temps. A t’en donner le vertige !

Depuis, nos soirées revêtent du rituel cité en introduction de cet article. Mais pas le week-end ! Histoire de continuer à avoir une vie sociale ! Comme tu le comprends à travers ses lignes, nous sommes rapidement devenus accro. Nos soirées, du lundi ou jeudi, sont constitués d’enchaînement d’épisodes au détriment de lectures, de blogging (oui j’avoue, sans Netflix, le blog aurait été remis à flot bien plus tôt) et autres activités. Sans oublier le syndrome du « allez, un dernier épisodes et j’arrête… », véritable menaces à tes 7-8h de sommeil journalier !

Les séries : fléau ou bonheur ?

Ce gavage de série, c’est pas très jojo hein ? C’est vrai qu’à première vue, cela ressemble à de l’hyper-consommation, à une léthargisation (oui j’invente des mots !?) et peut-être aussi à du repli sur soi. Hannn les « no life » quoi !!! Mais, certaines séries sont de vrais chefs d’oeuvre, elles te transportent dans des univers riches et variés. Quoi de mieux quand tu es parents (mais pas que !), que tu passes tes journées à courir après le temps, de te poser et te laisser compter des histoires. Les séries sont en quelque sorte l’équivalent des histoires du soir de nos enfants, version parents. Tu retrouves tes personnages (que tu aimes voir évoluer au fil des épisodes), ton esprit s’évade et tu échappes, le temps d’une soirée, à ton marathon quotidien. C’est ton espace de transition entre la frénésie de ta journée et tout son lot de stress, avec ta nuit de sommeil (aussi longue puisse-t-elle être 😉

Enfin, l’autre gros avantage de la série en comparaison d’un film, c’est sa durée. Après une journée bien active, difficile de tenir un film sans tomber dans les bras de Morphée. Je trouve cela mieux gérable qu’un film, à condition de rester fort et lutter contre le « allez, un dernier épisodes et j’arrête… ». Ah ces scénaristes ! De grands manipulateurs, dealers de suspens ! Ils te donnent tous à la fin de l’épisode et dès que « le truc » va se passer, bam, suite au prochain épisode. Si tu veux une autre dose, reste encore un peu…

Tout simplement un bon échappatoire avec parcimonie

Bon, relativisons. A force de gavage, on s’en dégoûte presque, devenant de plus en plus exigeant, de plus en plus difficile à surprendre. Donc, passé l’effet nouveauté, j’en reviens un peu. Nooon, je ne veux pas devenir un monstre insatiable, bouffeuse de contenus, sans vie sociale. Blague à part, j’essaye d’être moins devant l’écran et préférer la qualité à la quantité. Et l’été, c’est différent, c’est plus facile de se sevrer, le beau temps t’attires à l’extérieur, le canapé et le plaid sont plus loin des yeux et du coeur.

Pendant que nous y sommes, voici, tout de même, mon top 15, très hétéroclite, des séries à voir sur Netflix :

  • Peaky blinders
  • Outlander
  • Dark
  • Fargo
  • Bates Motel
  • The Crown
  • Stranger Things
  • Narcos
  • The end of the f***ing world
  • Godless
  • Sense 8
  • 13 reasons why
  • Girlboss
  • Apartment 23
  • New Girl

Et toi es-tu accro ?

Fanny
Have fun !

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.