Mon fils à 3 ans et il dit NOooON !

C’est un petit bonhomme qui dit non, non, non, non, non, noooon. Toute la journée, il dit non, non, non, non, non, noooon….
Viens t’habiller ? Non
Brosses-toi les dents ? Non
Mets ton manteau ? Non
Tu veux faire un dessin ? Non
Tu veux un chocolat ? … 

Titi est le deuxième de la fratrie et il vient d’avoir 3 ans. J’avais oublié qu’à cet âge les enfants sont aussi dociles qu’un taureau qui voit rouge. Quoi j’exagère ? Presque pas. Essaye de mettre un manteau à un enfant qui ne veut pas aller à l’école et on en reparle. Olé !

2016-06-01 15.06.53

Titi à Saint-malo

3 ans c’est l’âge de l’affirmation du caractère
Alors il dit « non, non, non, … »,  » je veux paaaaaaaaaaas (ranger, manger ça, faire ce que toi tu veux que je fasse) » ou la variante : « siiiiiiiiiiiiiii, alleeeeeez, s’il te plait ? », selon si c’est une demande du parent ou de l’enfant. Non, tu n’emmènera pas ton épée à l’école! Non, tu ne mangeras pas de chocolat au petit-déjeuner ! Non, pas de chips non plus ! Attends moi ! Laisse ta soeur tranquille ! Comment ça tu veux pas marcher ?!
Aaaaaaaaaaaah (cri de la patience), c’est pas facile tous les jours ! Alleeeeez on lâche rien ! Sinon, à l’adolescence se sera… Pfiou.
A 3 ans les choix et les goûts s’esquissent. Monsieur Titi s’affirme. Il sera chevalier rugbyman et se déplacera en tractopelle jaune ! Tout un programme.

3 ans c’est l’âge où tu testes les limites
Vigilance, patience et bienveillance sont les maîtres mots des parents d’un enfant de 3 ans. Et, on souffle… 1,2,3
A 3 ans j’aime bien voir jusqu’où je peux aller ? Au bout de combien de « non » papa et maman vont-ils s’énerver ? Que se passe t-il si j’écris sur les murs ? Et si j’embête ma soeur ? Et comme je suis curieux, je vais voir ce qu’il y dans ce tiroir et dans celui-ci ? Je vais tout vider, on verra ce que cela donne ? Tiens ça à l’air marrant de grimper là-haut, c’est haut mais je vais tenter ? Tiens c’est quoi ce truc que je connais pas ? Faut que je touche et si c’est de la bouffe, de la peinture ou un truc mou ou liquide, je vais l’étaler partout, ce sera super rigolo ! Hin,Hin…
Et pour éviter les dégâts, l’enfant se joue de toi avec son petit minois tout mignon.
Et toi, ami parent, grand-parent, tonton ou encore tata, tu dois garder ton calme et surtout ne pas trop crier (ou rire car parfois les situations sont cocaces). Et oui, c’est par la bienveillance et le dialogue que le jeune enfant s’épanouiera. Aaaaaaaaaaaah (cri de la patience), c’est pas facile tous les jours ! Alleeeeez on lâche rien ! Sinon, à l’adolescence se sera… Pfiou.

3 ans c’est l’âge de l’entrée à l’école
Fini l’âge des biberons, bonjour je suis un grand ! Les premiers jours ne furent pas simples. Il faut trouver sa place, assimiler et accepter les règles du groupe, la séparation avec le cocon familial et la nounou. Quelques semaines plus tard, tout va bien. Tel un vrai piti caméléon, Titi s’est adaptée à son nouvel environnement. Une page se tourne. Verdict implacable : nous n’avons plus de bébé !

Mais à 3 ans, c’est tellement mignoooooooooon
Oui, être parent d’un enfant de 3 ans, c’est un petit peu sportif, mais c’est aussi un grand bonheur. Ok, un des meilleurs moments de la journée est celui où les enfants sont couchés et que le champ des possibles deviendrait presque aussi existant que ta première boom sans parent. Mais ! Derrière le noOoOOn, le caca boudin, les écritures sur les murs, il y a cet innocence adorable que nous, adultes, avons malheureusement perdue. Cette fraîcheur, cette candeur, cette gentillesse, cette clownerie sont si attachantes. L’observer jouer, réfléchir à voix haute (oui, il parle trop beaucoup et nous fait partager tous ses ressentiments des plus basiques aux plus profonds), forger son esprit, est l’une des plus belles choses sur terre.  Titi a beau avoir son caractère, il reste notre gentil petit garçon adoré et nous sommes très fiers de lui.

Have fun !
Dame Fanny

4 Comments

  • Claire @30ansoupresque 1 juin 2016 at 19 h 02 min

    Mon fils a 2 ans, presque « et demi »… Il est aussi très « non » en ce moment… Mais en te lisant je me rends compte de ma chance… car il n’en est quand même pas encore à dire « siiii… S’il te plaiiiiit ! » 😉

    Reply
    • DameFanny 2 juin 2016 at 6 h 54 min

      Tout arrive à point à qui sait attendre 😉 Qui sait tu y échapperas peut-être. Ma fille m’a épargné les « siiiiiii » et les s’il te plaît qui arrivent plus maintenant à 6 ans. Aaaah faut être bien fait !

      Reply
  • Helene 20 juin 2016 at 13 h 16 min

    Pareil de notre côté, le garçon de deux ans est en pleine période de « non », mais pas encore de « siii s’il te plaît » (ouf ^^). Ce n’est pas tous les jours faciles, et quand on est à bout de nerfs avec mon compagnon on se dit exactement la même phrase : « allez on lâche riiiien !!! Sinon à l’adolescence ça sera…pfiou », et on n’ose même pas imaginer 🙂 en plus avec sa jolie petite bouille, on a souvent envie de craquer ou de rire, mais pareil il faut tenir ! Je compatis ! ^^

    Reply
    • DameFanny 21 juin 2016 at 15 h 58 min

      Merci pour ton témoignage ! Cela fait plaisir de savoir que les parents sont quasiment tous dans le même bateau et que l’on rame tous !

      Reply

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.