Adieu, ingrats bourrelets !

Bon je ne vais pas y aller par quatre chemins. Cela a trop duré, ce n’est vraiment plus possible, il faut que vous partiez. Je vais être obligée de vous déloger !

Je sais qu’on a une longue histoire, vous et moi. Déjà à l’adolescence, nous étions comme cul et ventre. Ah les hormones ! On s’est un peu éloigné durant les années lycées et fac. Mais vous êtes revenus vous lover sur mes hanches quand j’ai commencé à travailler et moins bouger. Puis, vous vous êtes carrément installés lors de mes grossesses et depuis la naissance des enfants. Ils vous aiment beaucoup, la bouée dans la piscine, les pauses télé confortables. C’est très marrant. Enfin ça dépend pour qui…

MAIS FRANCHEMENT VOUS PRENEZ TROP DE PLACE ! Ah ça y est, mémère s’énerve !

Je veux bien être sympa mais c’est le bourrelet qui fait déborder le pantalon. D’ailleurs parlons-en. Mes jupes, robes, pantalons et toutes mes autres fringues ne peuvent plus vous encadrer, vous allez les faire exploser ! J’en peux plus d’avoir le cul sur deux chaises ! C’est terminé ! Vous croyiez m’attendrir avec les apéros, les crèmes glacés et barbecue d’été à tout va ! Eh ben non ! Vous êtes gros et moches et puis c’est tout. Faut regarder la vérité dans la glace les mecs!

Je vous quitte pour renouer avec votre pire ennemie : la salle de gym ! Hou ah ah ah ah ah ! (rire machiavélique) Eh, j’espère bien que vous allez fondre en larme ! Bande de gros parasites !

guerre_bourrelets_ptt

Dame Fanny

Mais oui, tout va bien dans ma tête. Juste un peu besoin de vacances. Gniiiiak… héhémouahahah

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.